Notre Combat :

Madame, Monsieur,

Cher ami,

En dénonçant à longueur de colonnes et de journaux télévisés le "populisme", nos dirigeants montrent à quel point ils craignent le peuple.

Il est vrai que les Français sont de plus en plus nombreux à se méfier des politiciens, toutes tendances confondues.

Un récent sondage OpinionWay pour LCI et Le Figaro (4 et 5 avril 2013) révélait que 77% des Français estimaient que le personnel politique était corrompu.

Vous avez bien lu: 77%!

Il est bien évident que personne ne peut se réjouir de ce fossé grandissant entre les Français et ceux qui font profession de les représenter.

Mais, pour le combler, la méthode est simple: il suffit d'écouter le peuple.

Et, pour cela, il faut donner au peuple les moyens de s'exprimer.

Cela existe dans beaucoup de démocraties occidentales qui s'en portent fort bien, de la Suisse aux Etats-Unis, et cela s'appelle le référendum d'initiative populaire.

Je ne parle évidemment pas du simulacre de référendum d'initiative populaire qui est inscrit dans la constitution depuis la réforme de 2008.

D'abord, parce que ce dispositif n'est toujours pas applicable, faute des textes nécessaires à son application.

Ensuite, parce que les seuils pour organiser un tel référendum sont tellement élevés qu'ils sont en pratique inatteignables: il faut environ 4,5 millions d'électeurs pour réclamer un tel référendum. Alors qu'à ma connaissance, aucune pétition n'a jamais dépassé le million de signatures en France!

Enfin, parce qu'en réalité, ce référendum d'initiative populaire comporte une clause de veto par les parlementaires, puisqu'il faut à peu près 200 parlementaires signataires pour lancer une procédure de "référendum d'initiative populaire" en France!

Et je vous rappeller que, sur le Traité constitutionnel européen, près de 55% des Français ont voté non, mais que l'écrasante majorité des parlementaires a voté oui au Traité de Lisbonne, copie à peu près conforme du Traité constitutionnel. Jamais nous n'aurions pu organiser un référendum sur ce sujet crucial, avec des clauses aussi absurdes.

Bref, il faut tout reprendre à zéro.

Vous et moi, voulons un VRAI référendum d'initiative populaire.

Ce qui veut dire un référendum accessible dès lors que 500 000 électeurs le demandent. C'est assez élevé pour ne pas en organiser tous les deux jours et assez bas pour que le seuil soit atteignable.

Il va de soi que, dans notre dispositif, les parlementaires n'auraient pas de pouvoir de veto pour empêcher la tenue d'un référendum qui n'aurait pas l'heur de plaire aux puissants du jour.

Et, surtout, il faut que ce référendum produise des textes d'une autorité supérieure à la loi simple, qui ne soient modifiables que dans les conditions d'une réforme de la constitution (un vote en termes identiques à l'Assemblée et au Sénat et une majorité des 3/5e au congrès).

C'est à ces conditions que le peuple fera son retour dans la vie politique française.
C'est à ces conditions que l'on évitera le "clash" qui s'annonce.
Vous le voyez, c'est tout simple.

Mais il est évident que l'écrasante majorité de la classe politique n'en veut pas.

Il faut donc absolument que nous soyons très nombreux à exiger ce VRAI référendum d'initiative populaire. Au-delà d'un million de signatures, cela devient un "problème politique" qui ne pourra plus être ignoré par nos représentants… qui nous représentent si mal!

Alors aidez-moi vite à réunir au moins un million de signatures. Signez et, surtout, faites suivre à tout votre carnet d'adresses.
Ici, il n'est plus question de droite ou de gauche.

Il n'est question que d'une chose: le peuple français en a ras-le-bol d'être méprisé par ses "élites" et, si l'on ne veut pas que cela termine en guerre civile, il est URGENTISSIME de lui redonner la parole.


Vos Soutiens


Contactez Nous

Pour nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

Les champs avec un * sont obligatoire.

Nous suivre sur les réseaux sociaux.

Qui sommes-nous?

La parole au peuple! est une initiative lancée par un collectif de citoyens français et soutenue par l'hebdomadaire de droite libérale "Les 4 Vérités hebdo". ....